206 films

206 films = 158 films projetés aux festivals du film précaire de 2010 à 2017, dont 85 films invités et 73 films auto-produits par les ateliers vidéo du GEM Mine de Rien + 45 films auto-produits non-diffusés aux festivals + 3 films fait autour du festival par d’autres.

Les ateliers vidéo du GEM Mine de Rien ont produit 118 films de 2010 à 2018 !

Aussi étonnant que cela puisse paraître notre production en 9 ans a donné plus d’un film par mois ! Il faut prendre en compte 4 choses : 1) Parfois plusieurs projets étaient menés en même temps par des personnes différentes ; 2) Nous avons essentiellement produit des courts métrages, moins d’une dizaine de films dépassent les 45 minutes ; 3) Nous avons participé à des festivals d’ultracourts métrages de moins d’une minute où nous avons été très productif ; 4) Nous avons compté les films produits par l’atelier des Rencontres Inattendues de Marseille, directement issue de notre atelier et animé également par PJ.

La liste des 206 films

118 films réalisés par les ateliers du GEM Mine de Rien :

2010 (7 films) = 1) « la petite vadrouille » (pas projeté au festival) 2) « Lieux Uniques 1 » 3) « Lieux Uniques 2 » 4) « Lieux Uniques 3 » 5) « Recherche Gilbert Désespérément » 6) « 5 lieux, 5 structures, 5 sens » 7) « Ensemble… »

2011 (2 films) = 8) « 3 minutes » 9) « Maraude Sandwiches »

2012 (17 films) = 10) « PAAD avenir ? » 11) « La Marguerite et le chardon » 12) «Avoir un Toit pour Construire un Soi » 13) « La Participation ? Ça tourne ! » 14) « Quand une comète nous frôle ! » 15) « l’anniversaire de céline – c’est pas du luxe » 16) à 25) « Les vidéos de présentations du festival » (pas projeté au festival) 26) « Interview de Mavi Nardini au festival » (pas projeté au festival)

2013 (11 films) = 27) « Elle s’appelle Rose » (Rencontres Inattendues) 28) à 32) « Cappuccino Mode d’Emploi » (ultracourts) 33) « Les Marcheurs de l’Espérance » 34) « Seul Ensemble » 35) « Miaou ou itinéraire d’un estomac sur pattes » 36) « Caméra Exquise » 37) « Mirza et Roxanne »

2014 (22 films) = 38) « Un Mec Normal » 39) « Coups d’œil en coulisses » (Rencontres Inattendues) 40) à 52) « Les ultracourts de l’Erreur » 53) « Les État Généraux de l’Urgence Sociale » 54) « Manama » 55) « Cavaldonne » 56) « 20 ans de Solidarité Paysans Provence Alpes » 57) « Elle s’appelle Elsa » 58) « La réponse d’Elsa » 59) « The Famous duplex »

2015 (4 films) = 60) « État Généraux de l’Urgence Sociale Paca 2015 » 61) « C’est quoi le bonheur ? » (Rencontres Inattendues) 62) « Le Maillot Jaune » 63) « Les marcheurs de l’espérance 2 » (pas projeté au festival)

2016 (19 films) = 64) « Marchons Ensemble » 65) « En vie de Territoire » 66) « L’Ange Rédempteur » 67) « De l’Arène à la Rue » 68) « A la différence de Toit » 69) « Mes jambes contre la violence en Côte d’Ivoire » 70) « N’est pas Boxeur qui veut ! » 71) « TriNN » 72) « Les Petits Mathieu 2016 » (pas projeté au festival) 73) à 82) « Les débats filmés » (pas projeté au festival)

2017 (16 films) = 83) « TriNN 2 » 84) « Samedi bonheur avec le GEM » 85) à 90) « Daniel le jardinier » 91) « Deux côtés du Soleil » 92) « De la destruction à la reconstruction » 93) « Mon Enfance » 94) « Les Petits Mathieu 2017 » 95) « C’est la folie qui parle » 96) « Les enfants d’Île Boulay » 97) « Pas comme les autres » 98) « Marcheurs de l’Espérance 3 » (pas projeté au festival)

2018 (20 films pas projeté au festival) = 99) « TriNN 3 » 100) à 111) « Tribobinoscope 1 à 12 » 112) « Culture et Hôpital » 113) « Karnaval » 114) « Cécile Helle et GEM la COOP’ » 115) « La république à l’épreuve de la Solidarité » 116) « Retraite Kerimel » 117) « La France s’engage » 118) « GEM Mine de Rien à C’est pas du Luxe ! »

85 films invités aux festivals du film précaire :

2010 = 1) « CASA vu par l’IMCA » 2) « État des Lieux » de Sergio Stern Rigamonti

2011 = 3) « 3 minutes CASA » de Karine Music 4) « Pignon sur Rue » de Robert Biver 5) « Ici »de Lo Thivolle 6) « Habités par le voyage » d’Anonymal TV 7) « Si j’étais un bel orang-outang, je n’aurais aucun mal à poser » de Skappa ! & Le Village 8) « 8 et des poussières » de Laurent Teyssier 9) « Avant que les murs tombent  » d’Éve Duchemin 10) « Courte vie » d’Adil El Fadili 11) « CASA » de François Lejault 12) « L’île aux fleurs » de Jorge Furtado 13) « Tutelle : nos parents spoliés » d’Alexandra Riguet 14) « Sue » d’Amos Kollek 15) « Un Monde sans fou ? » de Philippe Borrel

2012 = 16) «Sous sol » de Luc Maréchaux 17) « Je pourrai être votre grand mère » de Bernard Tanguy 18) « La dernière Caravane » de Foued Mansour 19) « La ballade de Quidam et Lambda » de Nicolas Le Bras et Chloé Scialom 20) «Vélo du chat Perché (untitle) » création collective 21) « Un Chat Perché et une armée de cyclopathe » de Christina Firmino 22) « Pour 1 € » de Kévin Lameta 23) « La Marche » de Simon Rouby 24) « Les voix de ma sœur » de Cécile Philippin 25) à 45) « Cappuccino Long Street Festival » 46) « Rêves d’Occasion » de Manuel Perrone

2013 = 47) « Le Revenu de base, une impulsion Culturelle » de Daniel Häni et Enno Schmidt 48) « Une Vie » d’Emmanuel Bellegarde 49) « Desperate » de Christine Boileau 50) « Banque Alimentaire » de Damien B.C. 51) « La Dame en Noir » de Flore Labrot 52) « Leur Jeunesse » de David Roux 53) « Je ne veux condamner personne, O sombre histoire » de Ivan Dmitriev et Myriam Fucks 54) « Brûler d’Envie » d’Élisabeth Dubreuil 55) « Daniel, un patron à la rue » de Thierry Demézière 56) « Je vous prie de Sortir » de Valérie Théodore 57) « Familles en Errance » de Christine Davoudian et Jeanne Lorrain 58) « Équilibre » de Luc Maréchaux 59) « Manque de preuves » de Hayoun Kwon 60) « Soigner : deux familles roms ont accès aux soins et au logement » de Jérôme Couroucé 61) « École Obligatoire » de Jérôme Couroucé 62)« C’est pas du Luxe » de Camille Morhange

2014 = 63) « Considérant qu’il est plausible que de tels événements puissent à nouveau survenir » de Sébastien Thiéry 64) « La Maison de Sophie » de Jacques Kébadian 65) « Le chemin des limites » de Jérôme Couroucé 66) « Waste Land » de Lucy Walker 67) « Sous le Pont d’Avignon » de Florine Clap 68) « Des airs de Liberté » de Luc Maréchaux 69) « L’intérimaire » de Vincent Croguennec

2016 = 70) « L’Abri » de Fernand Melgar 71) « Une Partie de nous s’est endormie… » de Marie Moreau 72) « La Chorale des gars de la rue » de Thierry Demaizière et Alban Teurlai 73) « Je suis, tu es, il est » de Sylvia Feudor 74) « Caballitos » de Laurent Morisson et Sylvain Marmugi 75) « En Chaussettes à la Plage » de Village Pile Poile et Lance Croquette 76) « Vous êtes très jolie Mademoiselle » de Jim 77) « Étoile Bipolaire » de Caterina Profili 78) « Fuite des Sens » d’Hubière et Arch Stanton

2017 = 79) « 12 jours » de Raymond Depardon 80) « Un film, plusieurs regards » d’Anaïs Bollegue et Olivier Marcon 81) « Rouge comme le ciel » de Cristiano Bortone 82) « Adieu Viviane » de Florine Clap 83) « « C’est Pas du Luxe ! Le Manifeste » de Camille Morhange 84) « Corine Sombrun TEDx » 85) « Born Wild » de Victor Willems et Marin Troude

3 films fait autour du festival :

2012 = 1) « la vidéo 2012 » par Étienne Meri-Oili et Yann Laville de l’IMCA

2013 = 2) « Vision du festival 2013 » par Perrine Jean et Audrey Guillou-Niss de l’IMCA

2014 = 3) « Lancement du festival avec Sylvain Mathieu » par la DIHAL

Grands moments :

fdfp#1-2010) Une spectatrice défend la parole de Marie / Double projection avec Gilbert et Paxi d’un coté à l’accueil de nuit et PJ de l’autre au CHRS /

fdfp#2-2011) « Pignon sur rue » : la question du point de balance qui fait glisser à la rue et la réponse d’Amandine et Lætitia qui parlent de l’accumulation de plusieurs événements auxquels on arrive pas à faire face / « Tutelle », débat agité avec la directrice de l’UDAF sur ce qu’il faut bien appeler une privation de liberté / « 8 et des poussières », le réalisateur Laurent Teyssier au milieu de l’accueil de nuit, très impressionné qu’on puisse faire une projection de son film dans un tel endroit  / Polémique autour de l’appel à l’aide des psychiatres qui dénoncent les coupes budgétaires de la psychiatrie à la scène national de Cavaillon /

fdfp#3-2012) Après la projection du film « Les voix de ma sœur », Félix nous raconte ses voix pour la première fois / Cappuccino Manuel fait le show à Utopia en présentant son festival d’ultracourt ; Notre Cube de « Quand une comète nous frôle » fascine l’Entrepôt / L’atelier de fabrication de pâte fraiche par Mavi fait un tabac / L’expos de nos portraits en peinture et grandeur nature par Boris Daniloff nous suit du Verger à l’Entrepôt en passant par Utopia : grandiose ! / Les étudiants éducateurs de l’IRTS avec Nicolas Valsan nous accompagnent, se régalent et nous font réaliser à quel point notre festival est résilient / Reprise de notre sketch de La Main Tendu qui finira par aller jusqu’au parlement européen / Sur le tournage de «Avoir un Toit pour Construire un Soi », le directeur et le responsable communication du PACT 13 (promoteur immobilier du social) nous prenne pour des OVNI mais finiront par être convaincu, très fier du film qu’ils projetterons au ministre du logement /

fdfp#4-2013) « Revenu de base » quand le festival se politise en soulevant une question qui pourrai résoudre la pauvreté / Rencontre incroyable et très touchante sur scène entre les réalisatrices de « La Dame en noire » et les frères de la dame en noire ou comment le mythe redevient humain / Débat houleux à Utopia sur la schizophrénie de notre gouvernement par rapport aux Roms qui débouchera quelques années plus tard par le limogeage du préfet Raigner de la DIHAL par Manuel Valls / Le jeu du cadavre exquis appliqué à la vidéo donne « caméra exquise » avec une participation remarqué de notre atelier / Lionel dans « seul ensemble » philosophe sur les différents chemin de la guérison / Les Rencontres Inattendues, petit frère du festival, produisent leur premier film /

fdfp#5-2014) On remporte le premier prix du Cappuccino Long Street Festival de Marseille avec le film de Marielle / 3éme film en 3 ans consécutifs de Luc Maréchaux, un réalisateur abonné à notre festival qui fera le déplacement de Paris à chaque fois / Mustapha, monteur de notre film sur Cavaldonne rencontre sur scène Isabelle, la directrice de Cavaldonne, très intimidés l’un comme l’autre / Josué, un paysan que nous avons interviewé et qui n’y croyait pas, bluffé par notre film pour les « 20 ans de Solidarité Paysans Provence Alpes » / Elsa, notre ancienne animatrice se voit dédié un film sur elle, elle répond d’Espagne par un film : dialogue par film interposés / Les États Généraux de l’Urgence Sociale = 6 caméras, notre plus gros tournage / Réponse à une spectatrice qui reproche au festival de profiter des précaires : oui le festival en profitent et il semble que ce soit réciproque : les précaires en profite aussi. C’est donc un échange solidaire /

fdfp#6-2016) « L’Abri » quand les Suisses nous donne une leçon d’humanité : on mesure la force d’une communauté au bien-être du plus faible de ses membres ! / « Marchons Ensemble » le plan séquence le plus long qu’on ait jamais réalisé / Les débats après les films sont quasi monopolisé par les gemineurs : tant mieux ! / Marie défend bec et ongles la diffusion du film « Fuite des sens » : beau challenge que le public boudera, dommage / 5 décés violents proches de nous la même année : dur, dur ! /

fdfp#7-2017) Gérald, un des derniers a s’exclamer « PJ a raison de nous pousser ! » / La remise en question de la vidéo et de son festival / PJ tirera sa révérence l’année suivante ! Bye-bye !